La Banque – tome 1 (2015, Dargaud)

Publié le par Blandine LANOUX

La Banque – tome 1 (2015, Dargaud)

La Banque est une saga historique en bandes dessinées qui s’amorce en 1815. Au mois de juin de cette année-là, l’issue de la bataille de Waterloo va influer drastiquement sur les cours des titres à la Bourse de Londres. Nathan Rothschild a un avantage sur les autres acteurs de la place financière : il dispose d’un réseau de renseignements et de courriers très efficace.

Le 20 juin 1815, il apprend la défaite de Napoléon. Il se précipite alors à la Bourse de Londres pour y vendre ses actions English Consul. Les agents de change présents en déduisent que l’Angleterre a perdu la guerre. A cette nouvelle, les actionnaires pris de panique vendent alors leurs actions à la pelle, provoquant une dégringolade des cours. Quelques heures plus tard, Nathan rachète les actions de la grande industrie anglaise au cours le plus bas, juste avant que l’information officielle ne tombe et ne renverse une fois de plus la tendance. Ce coup de maître va lui permettre d’assoir définitivement la fortune familiale des Rothschild.

La BD, signée Boisserie, Guillaume et Maffre, aborde l’histoire des marchés financiers au travers de la petite histoire d’un frère et d’une sœur de noblesse française désargentée exilés de l’autre côté de la Manche. Cette manière de contextualiser et de rendre plus familiers les protagonistes est plutôt bien vue. Le graphisme est agréable, bien documenté. Mais on s’adresse ici plutôt à des novices en finance.

Dans mes cours j’ai utilisé l’histoire Rothschild / bataille de Waterloo pour illustrer l’importance stratégique des systèmes d’information. Mais elle peut aussi être exploitée en économie (asymétrie d’information).

Commenter cet article